Des nouvelles de la
Société d'Histoire de Drummond

Une aide financière de 40 028$ est accordée à la Société d’histoire de Drummond par Bibliothèque et Archives Canada

Publiée le 24 October 2016

Crédit: Véronique St-Amand. 2016.

Le projet visant la décontamination et le traitement de centaines de boîtes d’archives de la Celanese a été retenu par Bibliothèque et Archives Canada (BAC). Seulement une quarantaine de dossiers à travers le Canada ont accédé au Programme des collectivités du patrimoine documentaire 2016-2017. C’est une aide financière considérable de 40 028$ qui permettra à la Société d’histoire de Drummond (SHD) de rendre accessible ce patrimoine documentaire récupéré en 2009 du Service de contrôle de la qualité de la Canadian Celanese (1927-2000).
 
Depuis peu, les archivistes de la SHD ont débuté cet important chantier. Ce sont plus de 300 boîtes composées de documents papiers sur lesquels on retrouve des échantillons de tissus produits par l’entreprise entre 1953 et 1995, qui devront être inventoriés, échantillonnés, décontaminés, traités et remis en boîtes de conservation. À la portion des documents administratifs de la manufacture de Drummondville déjà accessible, la SHD ajoutera au fonds d’archives de la Celanese une série de documents uniques qui témoigne de l’activité de développement très particulière de cette entreprise.
 
Rappelons que la Canadian Celanese est un immense complexe construit à Drummondville en 1926, qui produit à l’origine du fil d’acétate de cellulose. L’usine marque un pan d’histoire important à Drummondville, embauchant jusqu’à 5000 ouvriers dans les années 1940. Drummondville est alors connue comme la « ville de la soie », en partie à cause de la place qu’a occupée la Celanese dans son industrialisation. Son importance est marquée dans la mémoire collective drummondvilloise. 
 
Le programme
Le PCPD a été mis sur pied en 2015 afin d’offrir une aide financière pour des activités qui rehaussent la visibilité du matériel conservé par les établissements locaux du patrimoine documentaire du Canada et en favorisent l’accès. Il vise également à accroître la capacité des établissements locaux à préserver, à faire connaître et à mettre en valeur de façon durable le patrimoine documentaire du pays. Le PCPD verse des contributions aux demandeurs admissibles partout au Canada pour une variété de projets qui permettront également aux citoyens d’avoir accès aux documents d’histoire du pays et de les utiliser comme jamais  auparavant.
 
 « Félicitations à tous les bénéficiaires du Programme pour les collectivités du patrimoine documentaire de 2016-2017. Ce programme permet aux archives et bibliothèques d’un océan à l’autre d’offrir de nouvelles façons de présenter et de distribuer le contenu patrimonial pancanadien. »   - L’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien (14 juin 2016)
 wordmark-cmyk

Partagez-nous

Partagez
Vos Souvenirs
Explorez
Nos archives