Notre capital culturel

NOS ARCHIVES

Les archives

Les archives font partie intégrante de notre communauté, de nos souvenirs et de notre identité. Depuis sa fondation, en 1961, la Société d’histoire de Drummond acquiert divers types de documents d’archives qui permettent de dresser un portrait historique exhaustif de la région. La Société d’histoire de Drummond est reconnue, depuis 2008, comme service d’archives privées agréé. Les archives que nous avons acquises au fil du temps proviennent de personnes, d’organismes, de commerces ou d’industries. Celles-ci sont, pour la plupart, disponibles à des fins de recherche et de consultation. Voici un aperçu des types de documents d’archives qui sont conservés à nos locaux.

285
Mètres linéaires de documents textuels

372559
Documents iconographiques

19004
Cartes et plans

1266
Heures d'images en mouvement

509
Heures d'enregistrements sonores

Les journaux

En plus de ses nombreux fonds d’archives, la SHD possède une impressionnante collection de journaux tant nationaux que régionaux publiés depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Certains d’entre eux sont disponibles en format papier et d’autres sont en version microfilm.

  • La Minerve (septembre 1831 à juin 1897) ;
  • Le Canadien (1832 à 1903) ;
  • La Parole (1926 à 2006) ;
  • L’Homme Libre (1940 à 1963) ;
  • Le Voltigeur (1973 à 1975) ;
  • L’Express (1973 à nos jours) ;
  • The Spokesman (1928 à 1957) ;
  • Le Journal de Drummond (1960 à 1982, 2004) ;
  • La Tribune (1957 à 2005) ;
  • Et divers autres journaux éphémères.

Questions fréquentes

QU'EST-CE QU'UN DOCUMENT D'ARCHIVES?

La Loi sur les archives définit une archive comme étant un document, quelle que soit sa date ou sa nature, produit ou reçu par une personne ou organisme pour ses besoins ou l’exercice de ses activités.

Toute personne ou organisme crée et utilise donc des documents qui reflètent de façon continue et cohérente les faits et gestes de ses activités ou de ses fonctions. Ils sont notamment produits pour répondre à un besoin administratif, financier ou légal. De l’entièreté des documents générés par une personne ou un organisme, seulement 5% à 10% auront, à la fin de leur cycle de vie, une valeur historique et seront conservés de façon permanente en tant qu’archives définitives.

QU'EST-CE QU'UN FOND D'ARCHIVES?

Bibliothèque et Archives nationales du Québec définie le fonds d’archives comme étant « l’ensemble de documents de toute nature réunis automatiquement et organiquement par tout corps administratif ou par une personne physique ou morale dans l’exercice de ses activités ou de ses fonctions et dont la valeur de preuve et d’information justifie la conservation permanente. »

On regroupe donc les archives créées par une personne physique ou morale dans ce que l’on appelle un fonds. Ces fonds sont très diversifiés et peuvent contenir plusieurs types de documents comme des photos de famille, des cartes, des contrats, des lettres, des croquis, des cartes postales, des cassettes, des bandes audio, des coupures de journaux, des documents numériques, etc.

QU'EST-CE QU'UN CENTRE D'ARCHIVES PRIVÉES AGRÉÉ?

Un centre d’archives privées, comme le nôtre, contribue de manière importante à la connaissance historique du Québec. Grâce aux divers fonds d’archives de la SHD, nous réalisons annuellement plusieurs activités de diffusion et de mise en valeur de l’histoire régionale. Que ce soit par des expositions, des conférences, des publications ou des ateliers pédagogiques, il est possible de mieux connaître l’histoire de la MRC de Drummond.

La documentation, dont nous assurons la conservation et le classement, s’avère également essentielle pour la population, ainsi que les chercheurs amateurs et professionnels. Ceux-ci peuvent trouver dans nos services des compléments d’information de premier ordre sur l’histoire des paroisses, des municipalités, des entreprises de la région et, bien sûr, des différentes familles s’y étant établies.

La SHD conserve des archives d’individus ou de familles, d’institutions ou d’organisations non publiques, ou de provenance non publique. La pérennité de ces documents est possible grâce à une série d’étapes réalisées et encadrées par la pratique archivistique.

ACQUISITION : L’ensemble des mesures, méthodes et procédures employées par un service d’archives dans le but d’accroître la quantité de fonds conservés.

ÉVALUATION : Acte de juger de la valeur historique d’un document et de la pertinence de le conserver.

CLASSIFICATION : Toute opération visant à classer et indexer les fonds d’archives.

DESCRIPTION : Ensemble des opérations permettant de décrire les caractéristiques physiques des documents d’archives et l’information contenue dans ces documents

CONSERVATION : Ensemble des opérations visant à protéger et préserver les documents de tout ce qui pourrait les altérer.

DIFFUSION : Action de faire connaître, de mettre en valeur et de rendre accessibles les informations contenues dans les documents d’archives pour répondre à divers besoins spécifiques et intérêts des gens.

COMMENT CONSERVER SES ARCHIVES À LA MAISON?

Les documents d’archives sont fragiles et ils se détériorèrent rapidement si vous ne prenez pas un minimum de précautions. Bibliothèque et Archives nationales du Québec suggèrent de respecter quelques règles élémentaires.

  • Éviter de plier vos documents. Il est préférable de les rouler lorsqu’ils sont de grandes dimensions;
  • Évitez les trombones et les agrafes;
  • Rangez vos documents dans une boîte de carton rigide ou dans un classeur;
  • Rangez vos bobines de films, cassettes ou vidéocassettes en position verticale et manipulez-les par leur axe;
  • Utilisez au besoin des coins spéciaux pour fixer les photographies dans des albums. N’utilisez jamais de colle ou de ruban adhésif;
  • Évitez d’entreposer vos archives dans des endroits humides, poussiéreux (sous-sol) et où les variations de température sont importantes (garage, cabanon, grenier);
  • Évitez de ranger vos documents près d’une source de chaleur ou dans un endroit exposé à la lumière intense.
  • Manipulez toujours vos documents avec soin, surtout les photographies, diapositives et négatifs.

En suivant ces quelques principes de bases, vous devriez pouvoir profiter longtemps de vos documents d’archives.