Retour

Jos Marier – L’homme qui donnait un coup de pouce à la Providence – Tome 2 (1928-1969)

25.00$

La seconde moitié de la vie de Jos Marier s’amorce dans une période de dépression économique. Elle est aussi marquée par de grandes batailles politiques, souvent féroces. Jos découvre à ses dépens que tous les coups sont permis. Après avoir essuyé un échec en 1935, il est élu l’année suivante député du comté de Drummond sous la bannière de l’Union nationale que dirige Maurice Duplessis. Mais le séjour à l’Assemblée législative est de courte durée. Jos perd son siège à l’élection provinciale de 1939 et redevient simple citoyen. Il doit alors vivre dans l’insécurité économique en attente d’un poste de juge qu’il obtient enfin en 1944 lorsque son parti politique reprend le pouvoir. Sa carrière de magistrat à la Cour des sessions de la paix se poursuit jusqu’à sa retraite en 1962. Jos Marier y met à profit son expérience et son sens aigu de la justice, mais son empathie naturelle se traduit quelquefois par des jugements trop cléments au goût de certains.

1 janvier 2018

343

Français

Robert Paré

Société d'histoire de Drummond

978-2-922789-16-4