Les ouvriers de l’usine d’embouteillage Georges Plamondon Limitée au travail, en 1962. (SHD, Fonds Pierre Dozois; P184-017669)

Les liqueurs douces Georges Plamondon

Que ce soit dans le domaine sportif, politique ou commercial, de nombreuses rivalités ont façonné l’histoire du Québec. Que l’on pense aux Canadiens de Montréal et aux Nordiques de Québec, aux débats politiques entre les Rouges et les Bleus ou aux brasseries Labatt et Molson, tous ont, à différents degrés, soulevé les passions des Québécois. L’industrie des boissons gazeuses ne fait pas exception. À Drummondville, l’homme d’affaires Georges Plamondon compétitionnera ferme pour se tailler une place de choix dans le marché polarisé des liqueurs douces incarné par Coca-Cola et Pepsi.

En 1926, Georges Plamondon, originaire de Pierreville, s’installe avec sa famille à Drummondville sur la rive nord de la rivière Saint-François. Il y fonde sa compagnie d’embouteillage de liqueurs douces Les Sources du Château. À ce moment, M. Plamondon dispose uniquement d’un petit local, d’un cheval et d’une voiture. En 1928, il s’associe à la compagnie Coca-Cola et en devient le distributeur officiel dans la région. Deux ans plus tard, il s’établit sur le Chemin du Golf (au coin actuel de la rue Plamondon et du Chemin du Golf) où il fait ériger une toute nouvelle usine. Georges Plamondon Limitée s’impose comme le seul embouteilleur de la région jusqu’en 1937, année où René Lapierre fonde Breuvages Drummond sous la bannière Pepsi-Cola. En 1956, la compagnie Georges Plamondon Limitée possède huit camions et distribue plus de 4 500 000 bouteilles par année, soit plus de 12 300 bouteilles par jour. Dix ans plus tard, l’entreprise compte plus d’une quarantaine d’employés.

Engagée dans la communauté drummondvilloise, l’entreprise commandite notamment le Tour cycliste du Saint-Laurent en 1962, le Tournoi International de Hockey Midget de Drummondville à huit occasions dans les années 1970, en plus de s’impliquer dans la construction du Centre communautaire sportif et socio-culturel du quartier Saint-Pierre en 1982. Homme d’affaires accompli, M. Plamondon occupe également le poste de maire de la municipalité de Saint-Félix-de-Grantham (Drummondville-Ouest à partir de 1943) de 1942 à 1952, soit durant cinq mandats consécutifs.

Georges Plamondon décède le 12 mai 1981, à l’âge de 78 ans, et sa fille Gisèle assure la relève de la compagnie jusqu’au début des années 1990. L’usine ferme ses portes peu après et le bâtiment est par la suite vendu pour faire place à des bureaux et des propriétés immobilières. Malgré la fermeture de l’usine à Drummondville, l’éternelle question demeure encore aujourd’hui : êtes-vous Coke ou Pepsi?