Edgar Larocque : un visionnaire

Edgar Larocque voit le jour à Roxton Falls en 1887. Dès sa jeunesse, il voyage régulièrement aux États-Unis où réside une partie de sa famille. Au gré de ses pérégrinations, il acquiert un large réseau professionnel l’aidant, une fois de retour dans la région de Drummondville, à se lancer en affaires.

En 1924, Edgar Larocque fonde une entreprise de distribution de fruits et légumes qu’il importe de la Floride, de la Californie et du Costa Rica. E. Larocque & Fils voit alors le jour et permet aux différents commerces, épiceries et restaurants des environs de se procurer des produits frais. Edgar Larocque commence par louer un bâtiment au cœur de Drummondville, près de la gare du chemin de fer du Canadien National, afin d’y entreposer ses importations arrivant, la plupart du temps, par train. Bien que la compagnie obtient un contrat pour approvisionner le personnel de construction de l’usine de la Southern Canada Power aux Chutes Hemming en 1925, les premiers temps ne sont pas toujours faciles sur le plan professionnel, mais également personnel. En effet, l’épouse d’Edgar Larocque décède à un jeune âge en 1929, puis, en 1932, l’entrepôt est victime de deux incendies en deux jours, causant de lourds dégâts au bâtiment.

La compagnie est également victime d’un cambriolage en 1937 alors que les malfaiteurs font exploser le coffre-fort de l’entrepôt pour y dérober 250$. Malgré tout, les relations se multiplient et les affaires prospèrent à un point tel qu’Edgar Larocque fait l’acquisition du bâtiment qu’il loue jusqu’à présent et le fait rénover de fond en comble en 1947 afin d’y installer, entre autres, de nouvelles chambres réfrigérées. Deux de ses fils, Lucien et Charles, lui succéderont après sa retraite dans les années 50.

Au cours de sa carrière, Edgar Larocque est également impliqué au sein de sa municipalité. Après avoir effectué deux mandats comme échevin au Conseil municipal de la Cité dans les années 1920, celui-ci devient à nouveau conseiller en 1938, occupant alors le poste de président du comité d’embellissement et de construction. Visionnaire, Edgar Larocque laisse sa place au Conseil de la ville en 1939 pour devenir le premier producteur de canneberges au Québec. Introduisant cette culture sur une terre de la municipalité de Lemieux après l’avoir importé de la région de Cape Cod au Massachusetts, il demeure l’unique producteur de ce petit fruit rouge jusqu’en 1984.

De nos jours, les entreprises fondées par Edgar Larocque dans les années 20 et 30 sont encore et toujours la propriété de la famille Larocque.

VISUEL : E. Larocque et Fils, vers 1950. (Société d’histoire de Drummond, Fonds ; P213.)