Drummondville, le 15 octobre 1961. L’agent d’assurance David Ouellet (1908-1972) est élu candidat créditiste par acclamation dans la circonscription électorale de Drummond-Arthabaska en vue des élections fédérales de juin 1962. À Ottawa, les libéraux et les conservateurs de tout acabit s’échangent le pouvoir depuis des décennies et les créditistes se présentent alors à l’électorat comme une véritable alternative aux partis traditionnels. Qui plus est, au moment de déclencher la consultation populaire, le taux de chômage est élevé partout au pays et la valeur du dollar canadien est en baisse, ce qui provoque une grogne « coast to coast » et une volonté de changement généralisée. Ainsi, la table est mise pour les adversaires du gouvernement Diefenbaker. L’enjeu de la campagne électorale à venir sera vraisemblablement le redressement de l’économie canadienne et le comté de Drummond-Arthabaska ne fera pas exception à en juger le slogan scandé par les créditistes de la région durant l’exercice démocratique : « Si vous aimez les dettes, les taxes, les impôts, le chômage, la misère, l’insécurité, les faillites et les embêtements gouvernementaux, votez Rouge ou Bleu. Si vous en avez assez… Essayez le Crédit social. Dans Drummond-Arthabaska, un vote pour David Ouellet est un vote pour la prospérité »