Bouchard & Milot, Drummond Taxi Inc.

Le Guide du commerce de la Cité de Drummondville, paru  en avril 1936, contient une mine d’informations sur de nombreuses entreprises autrefois établies à Drummondville ou encore  existantes aujourd’hui. Parmi ces descriptions publicitaires, on y retrouve des éloges pour le commerce Bouchard & Milot, Drummond Taxi inc.

« Au nombre des établissements les plus anciens et les mieux organisés de Drummondville, nous devons ajouter DRUMMOND TAXI INC., combinant les services de taxi-auto, d’entrepreneurs de pompes funèbres, de salons mortuaires et d’embaumement, dont les propriétaires MM. Bouchard et Milot de par la réputation qu’ils se sont créés, tant par l’excellence de leur service que par leur délicatesse à l’égard des éprouvés, jouissent de l’estime et de la considération de leurs concitoyens.

Fondée depuis plus de trente ans, cette institution est en effet la plus ancienne de Drummondville. Messieurs Bouchard et Milot en firent l’acquisition en 1925 et l’améliorèrent d’une façon remarquable. Son expansion se fit graduellement et solidement pour en faire incontestablement la meilleure du genre en notre ville. Son service de taxi-auto met à la disposition du public voyageur et des citoyens, pour mariages, baptêmes, sépultures, etc., neuf voitures automobiles, dont plusieurs de grande valeur, toujours entretenues scrupuleusement proposes, en parfait état mécanique et ce qui est non moins importants couvertes l’année durant par toutes les ASSURANCES, en vue de la parfaite SÉCURITÉ des passagers.

Son service de pompes funèbres ne comporte pas moins d’avantages. MM. Bouchard et Milot, tous deux embaumeurs diplômés du Collège d’Embaumement de l’Université de Montréal se spécialisent dans cette branche particulièrement de leur profession suivant les cours des Universités de Toronto, Boston et New York. Comme directeurs de funérailles ils ont acquis la confiance de la majorité de notre population par leur tenue digne et irréprochable et l’ordre qui règne dans les défilés dont ils ont la charge. Les accessoires et décorations de chambre mortuaire vont naturellement de pair avec le reste du service. Un salon mortuaire est maintenu en permanence pour le bénéfice des étrangers qui décèdent en notre ville ou encore pour accommoder ceux de chez-nous qui ne peuvent pour des raisons d’ordre majeur, exposer dans leur propre maison et pour le temps requis par la loi, les corps de leurs défunts.

MM. Bouchard et Milot maintiennent également la morgue officielle de la Cité de Drummondville, avec l’approbation du gouvernement de la province de Québec. »

VISUEL : Annonce parue dans le Guide du commerce de la Cité de Drummondville, en avril 1936, page 33. (SHD, Collection patrimoniale; C2)