Bothwell Hill

Alexander Bothwell s’établit au Canada en 1825. Lui et sa femme Rebecca Duncan,  leur fille, leurs huit fils et une tante aveugle sont les premiers Irlandais à venir s’établir entre Ulverton et L’Avenir. Ils sont de religion méthodiste.

Un des fils, Frederick, et sa femme Margaret, s’établissent quelques années plus tard dans le 5e rang du Township de Durham. Le 10 juin 1857, le département des affaires indiennes, par l’entremise du chef Abénaquis Amable Paghikan, vend à Frederick Bothwell la demie nord-ouest du lot 19, rang 5, du Canton de Durham, pour la somme de 20 pounds, 16 shillings et 8 pences.

Durant cette période, une soixantaine de Bothwell font la pluie et le beau temps dans le coin. Parmi eux, le fils de Frederick nommé James Bothwell achète de son paternel le lot 378 du Canton de Durham, tel que nous l’indique l’acte de vente enregistré chez le notaire Louis Bellerose, le 3 juillet 1882. Frederick Bothwell décède subitement le 18 juin 1887, à l’âge de 74 ans. Il est enterré dans le cimetière de Upper Durham. On retrouve aussi plusieurs descendants des familles Bothwell, reposant sur la colline du petit cimetière d’Ulverton de la route 143, en direction de Richmond.

Bien d’autres Bothwell ont marqué l’histoire de la région. John Bothwell, 1er maire du Township de Durham de 1845 à 1855 et Frederick Bothwell, maire de la municipalité de L’Avenir de 1896 à 1901. De cette lignée, un J.A. Bothwell fut directeur-général de Brompton Pulp et Paper d’East Angus en 1910. Encore quelques familles de ce nom sont repérées dans la région de Montréal, tandis que d’autres sont concentrées en Ontario, dans la vallée du Niagara.

Après avoir connu plusieurs propriétaires, Elias Soucy achète de M. Marcel L’Abbé, en 1974, une partie du lot 378 du Canton de Durham. En 1995, cette terre devient la propriété de Céline et de Laurent Soucy. Ces derniers érigent sur le terrain, en 1998, une flèche et une affiche qu’ils ont intitulée «  Bothwell Hill », afin de perpétuer l’histoire et de laisser une trace de leur passage dans ce coin de pays.

***

La SHD souhaite remercier Lucille St-Martin, Denise Parenteau, Valérie Duhaime et Maurice Lamothe pour leur précieuse collaboration. Ces informateurs nous ont permis d’identifier les photographies parues dans notre dernière chronique!

Céline LeMaire

VISUELS : Collection personnelle de Céline LeMaire.