Bijouterie J. G. Lampron

Joseph-Germain Lampron est né le 4 juin 1909 à Ste-Monique. Il étudie à Nicolet puis à Montréal et débute sa carrière comme horloger sur les chantiers maritimes de Sorel, pour le gouvernement fédéral. En 1933, il épouse Alice Lebrun de St-Pierre de Sorel, puis vient s’installer à Drummondville pour démarrer sa propre entreprise.

C’est à l’automne 1935 qu’est inaugurée la Bijouterie J.G. Lampron.  D’abord située sur le 3e rang (dans la portion qui correspond aujourd’hui à la rue Demers), cette bijouterie affiche une assez bonne croissance pour que son propriétaire décide de faire construire une nouvelle et moderne boutique à l’angle des rues St-Marcel et St-Jean en 1948.

M. Lampron est un homme très engagé socialement. Chevalier de Colomb, membre de la Société St-Jean-Baptiste, il cumule divers mandats de présidence à la Corporation des Horlogers-Bijoutiers de la Province de Québec, à la Ligue du Sacré-Cœur et à l’Association des Hommes d’Affaires du Centre de Drummondville. Il s’illustre aussi dans la vie politique à titre d’échevin de Ville St-Joseph. À la fin des années 1940, M. Lampron multiplie les publicités dans les journaux. Argenterie, horlogerie, bijoux de luxe ou vaisselle haute gamme attirent une clientèle fidèle qui bénéficie d’un mode de paiement différé : 1$ par semaine!

Cet homme d’affaires sait aussi s’entourer d’employés et de jeunes apprentis qui viennent s’initier ou parfaire leurs connaissances en horlogerie et joaillerie. C’est ainsi que Pierre Tremblay, originaire de Chicoutimi, acquiert ses compétences de 1963 à 1974 à l’emploi et sous la supervision du maître-bijoutier J.G. Lampron.

En octobre 1979, Pierre Tremblay, achète la Bijouterie du 217 rue St-Marcel. Il poursuit, lui aussi avec son épouse Marielle, ce qu’avait mis en place leur prédécesseur. Leur passion et ambition assure la prospérité du commerce qui a toujours connu une progression. L’association canadienne des Représentants en Bijouterie leur décerne d’ailleurs en 1999 le « Golden Nugget Award », plaçant la Bijouterie Lampron parmi les 10 meilleures au Canada. Aux services de vente, de création de bijoux, d’horlogerie, ils ajoutent la gemmologie et deviennent évaluateurs agréés. En 1984, ils contribuent à la création de l’Association Québécoise de Gemmologie. Pierre et Marielle Tremblay transmettent aussi leur savoir à leur fils, Marc, qui s’implique dans l’entreprise depuis 1997 et qui en est devenu officiellement propriétaire en février 2012.

M. Lamprn est décédé à Drummondville en 1979, mais son engagement se poursuit encore aujourd’hui, et ce, au-delà du commerce. M. et Mme Tremblay sont aussi très impliqués et siègent chacun sur cinq conseil d’administration de la région.

Élaine Bérubé

VISUELS : Façade de la Bijouterie du 217 rue St-Marcel en 1957. M. J.G. Lampron a fondé puis exploité ce commerce pendant plus de 40 ans avec le soutien de son épouse. (SHD, Fonds La Parole; 1957)