Ateliers et conférences sur demande

Des ateliers et conférences offertes en tout temps!

Envie de plonger dans la riche histoire de la région? La Société d’histoire de Drummond vous propose des conférences et des ateliers captivants sur demande! Des thèmes variés pour tous les goûts, parfaits pour groupes scolaires, entreprises, familles et passionnés d’histoire. Contactez-nous dès aujourd’hui pour réserver votre conférence ou votre atelier! Découvrez votre histoire, notre passion!

Ateliers pédagogiques – Économie d’autrefois

Saviez-vous que la SHD offre des ateliers pédagogiques dans les écoles?

Depuis la fondation de Drummondville en 1815, sa réalité économique est en constante transformation. Or, ces changements occasionnent de nombreuses conséquences sur les relations socio-économiques qu’entretiennent les ménages avec leur réalité quotidienne. En recherchant dans les journaux d’époque, il devient possible de recréer la réalité économique des familles drummondvilloises du XXe siècle.

L’atelier “Économie d’autrefois” débute par une courte présentation de l’histoire socioéconomique de Drummondville pour les trois premiers quarts du XXe siècle. Puis, dans un second temps, les élèves, préalablement séparés en équipe, se verront attribuer une période historique, un budget d’épicerie basé sur le revenu moyen d’un ménage ainsi qu’un cahier publicitaire associé à une décennie. En créant une liste d’épicerie pour un repas, ils pourront mieux saisir les enjeux économiques des ménages du dernier siècle.  Puis, à la manière du célèbre jeu télévisé « The Price is Right », les équipes devront ensuite deviner le prix de divers produits du dernier siècle. Finalement, une période de discussion complètera l’atelier.

Cet atelier est recommandé pour les élèves de niveau secondaire.

Tarif : 5$ par élève (150$ minimum)

Pour informations : 819 474-2318 ou gcormier@histoiredrummond

Drummondville à l’heure de la guerre 1939-1945

Que s’est-il passé à Drummondville durant la Deuxième Guerre mondiale?

Le Canada déclare la guerre à l’Allemagne le 10 septembre 1939. Dès le début, le gouvernement de Mackenzie King prend les mesures appropriées ; il établit la censure, fait surveiller les endroits stratégiques et établit le service militaire pour le Canada, ce qui provoque la course au mariage. Un dragueur de mines est baptisé Drummondville en 1941. Environ 500 jeunes gens de Drummondville s’enrôlent dans l’armée, dont 30 meurent en service actif. À défaut d’une usine de guerre, les industries locales tournent à plein régime. Le rationnement imposé en 1942 limite les achats de nourriture, d’alcool et d’essence. Une émeute provoquée par l’opposition à la conscription a un grand retentissement, mais provoque peu de dégâts.

Conférencier : Jean Thibault

Tarif : À partir de 220$

Pour informations : 819 474-2318 ou gcormier@histoiredrummond.com

Drummondville de 1815 à aujourd’hui

Plongez dans l’histoire de Drummondville!

En 1815, FG Heriot, accompagné de soldats démobilisés, fonde Drummondville. Pendant un siècle, la population reste modeste (1450 en 1901) ; l’agriculture, des moulins à scie et de petites manufactures fournissent de l’emploi. Pendant la guerre de 1914-1918, une usine de poudre à canon s’installe. L’essor de la ville résulte de la construction de centrales électriques et de l’arrivée d’usines textiles dans les années 1920, comme Celanese et Dominion Textile, qui emploient des milliers de gens. L’après-guerre voit le déclin de ces industries, mais elles sont remplacées par des dizaines de petites et moyennes entreprises. La ville grossit et s’agrandit au fil du développement industriel et des fusions municipales.

Conférencier : Jean Thibault

Tarif : À partir de 220$

Pour informations : 819 474-2318 ou gcormier@histoiredrummond

La Poudrière de Drummondville 1915-1919

Apprenez-en plus sur l’histoire de l’usine qui a permis à Drummondville d’émerger!

Le Canada participe à la Première Guerre mondiale et fournit aux Alliés des troupes et du matériel. La compagnie Ætna Chemical s’installe à Drummondville (population 2200) en 1915 pour fournir de la poudre à canon à la Russie. Elle achète un immense terrain et y construit 130 bâtiments pour les différentes étapes de la production. Jusqu’à 3000 travailleurs sont embauchés, dont beaucoup de l’extérieur de la région. Des accidents se produisent à l’occasion ; le pire survient le 20 août 1916 et provoque la mort de douze ouvriers. La production cesse avec la fin de la guerre et le terrain est vendu à la Canadian Marconi.

Conférencier : Jean Thibault

Tarif : À partir de 220$

Pour informations : 819 474-2318 ou gcormier@histoiredrummond

Drummondville en pub : 1968

C’est l’heure de se remémorer de bons souvenirs!

Pierre-Elliott Trudeau était premier ministre du Canada, Daniel Johnson était premier ministre du Québec et Philippe Bernier était maire de Drummondville. La population du Canada était de 20 millions, celle du Québec de 6 millions, puis on se parlait… Je propose un retour sur Drummondville à cette époque au moyen des publicités qui paraissaient dans l’hebdomadaire La Parole. Cela nous permettra de revoir les gens d’affaires du temps, les derniers modèles de voitures, le prix du panier d’épicerie, les vêtements à la mode, les primes offertes par les compagnies de cigarettes, les entreprises qui ont traversé le temps et celles qui ont disparu. Le tout assaisonné d’un peu de nostalgie…

Conférencier : Jean Thibault

Tarif : À partir de 220$

Pour informations : 819 474-2318 ou gcormier@histoiredrummond

Le fil de l'histoire

Drummondville, la ville de la soie!

L’industrie du textile a été pendant longtemps le principal secteur d’activités de la ville. Durant l’âge d’or de cette industrie, entre 1920 et 1960, près de 90% de la main-d’œuvre disponible travaillait pour ces entreprises. Malgré la fermeture graduelle de celles-ci au cours des dernières décennies, il demeure que l’industrie du textile a marqué le paysage urbain ainsi que le développement social, économique et culturel de Drummondville.

Conférencier : Gabriel Cormier

Tarif : À partir de 220$

Pour informations : 819 474-2318 ou gcormier@histoiredrummond

Entre presse d’opinion et presse d’information, l’histoire des journaux à Drummondville

Le journal, un média de vieille date!

Au Québec, l’histoire de la presse écrite est intimement liée à celle de la société. Cette presse fait son apparition seulement après la Conquête britannique, car la monarchie française, soucieuse de contrôler la circulation des idées dans sa colonie américaine, n’autorise pas l’implantation d’une presse à imprimer en Nouvelle-France. Autre important héritage britannique, le régime parlementaire donne naissance, au tournant des années 1800, à la presse d’opinion, lieu de débats des idées sociopolitiques. Le Défricheur et La Justice font, entre autres, leur apparition dans la région drummondvilloise. Puis, dans les dernières décennies du XIXe siècle, d’importants changements socioéconomiques engendrent un nouveau modèle de presse écrite. Le grand quotidien d’information s’impose alors tout au long du XXe siècle, se traduisant notamment par la création de La Parole à Drummondville.

Conférencier : Gabriel Cormier

Tarif : À partir de 220$

Pour informations : 819 474-2318 ou gcormier@histoiredrummond

En partenariat avec