Les cyclistes du Tour du Saint-Laurent se préparent à quitter la ville en direction de Saint-Hyacinthe, le 30 juillet 1964. (SHD, Fonds Pierre Dozois; P184-026774)

À vos marques, roulez !

Drummondville, 29 juillet 1964. Une multitude de banderoles publicitaires flottent au vent et ornent les poteaux électriques du centre-ville. L’ambiance est à la fête. Une foule immense se presse à proximité de l’Hôtel de Ville, rue Lindsay. Drummondville fait office, encore cette année, de ville-étape du populaire Tour du Saint-Laurent. Les trottoirs sont bondés de curieux qui attendent avec impatience l’arrivée d’une soixantaine de cyclistes partis la veille de Thetford-Mines en direction de notre cité. Les premiers cris proviennent d’un bâtiment avoisinant la Ferronnerie Larocque. Juché sur son balcon, un spectateur vient tout juste d’apercevoir les premiers coureurs et s’exclame : ils arrivent!

Le peloton se compose d’une vingtaine de cyclistes. En tête, le Hollandais Jos Van Der Vleuten et le Polonais Stanislas Gazda se font la course pour le premier rang de l’étape Thetford-Drummond. Le sprint final se déroule sous les applaudissements de la foule et se termine, au grand étonnement de tous, par une victoire partagée…, Van Der Vleuten et Gazda ayant franchi la ligne d’arrivée exactement au même moment. Dans les journaux locaux, l’on parle d’un événement unique dans l’histoire mondiale du cyclisme professionnel!

Initié au début des années 1950 par le Français Yvon Guillou, nouvellement arrivé au Québec, la première édition du Tour du Saint-Laurent est lancée à l’été 1954 et compte 4 étapes, dont celles de Québec-Drummondville et de Drummondville-Montréal. Au fil des ans, l’épreuve prend de l’ampleur et devient une compétition de calibre internationale. En 1964, les coureurs proviennent de quatorze pays différents et doivent parcourir seize étapes pour un total de 2509 km à vélo! L’engouement pour les courses cyclistes au Québec n’a certes pas l’ampleur de ce qui se vit en Europe, durant le Tour de France par exemple, mais il est tout de même intéressant de constater qu’à une certaine époque ce sport a suscité beaucoup d’intérêt dans la région.

Ainsi, organisées comme une grande manifestation festive plutôt que comme une simple parade d’athlètes internationaux de passage en notre ville, les festivités entourant le Tour du Saint-Laurent 1964 se prolongent ici durant trois jours. Concert, spectacle en plein air et au Centre civique, fanfare, orchestre, musique et danse populaire dans les rues sont au programme du 27 au 29 juillet. L’événement est couronné de succès et se conclue le 30 juillet avec le départ des cyclistes en direction de Saint-Hyacinthe.